Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

  • Avec ses airs de grand baroudeur, ses lignes originales et enthousiasmantes et ses capacités inédites de personnalisation (jusqu'à 90 combinaisons), le Citroën C3 Aircross, qui surfe sur la vague des SUV, remplace avantageusement le C3 Picasso.
  • Avec ses airs de grand baroudeur, ses lignes originales et enthousiasmantes et ses capacités inédites de personnalisation (jusqu'à 90 combinaisons), le Citroën C3 Aircross, qui surfe sur la vague des SUV, remplace avantageusement le C3 Picasso.
  • Les motorisations – trois moteurs essence et deux diesel allant de 82 à 130 ch sobres et efficaces – remplissent parfaitement leur office.
  • L'intérieur est un modèle d'habitabilité, de modularité et de confort. La dotation technologique de premier ordre ne vient, en outre, rien gâcher.
À l'orée des années 2000, un choix stratégique majeur fut fait au sein du groupe PSA : pour contrer le Renault Scenic, qui raflait tous les records de ventes sur son passage, il fallait imposer un véhicule familial monocorps grand public. Pour des raisons d'image – Peugeot souhaitant affirmer un caractère plus premium avec, notamment, ses breaks –, c'est à Citroën qu'il revint de construire ce nouveau venu et de le distribuer. Ainsi est né le Citroën C3 Picasso. Mais les breaks ont très vite connu une période sombre, ne rencontrant plus le succès escompté. En 2009, intrigué par le succès du Nissan Qashqai, Peugeot sort ainsi le 3008 et s'apprête à surfer sur la vague des SUV. Véritables succès critiques et publics, les dernières versions du véhicule et de son grand frère, le 5008, ont définitivement scellé le sort des monospaces. Sans doute trop occupé à préparer l'envol de DS, sa marque fille, Citroën a, pendant ce temps, un peu perdu de vue les évolutions du marché automobile de ces dernières années. Une myopie qui a empêché les Chevrons de se lancer corps et biens sur le marché pourtant si porteur des SUV. Sans compter qu'il ne fallait pas empiéter sur les plates-bandes renaissantes du Lion. Certes, le succès de l'excellent C4 Picasso et du Grand Picasso a réussi à retarder l'inéluctable, mais il lui est devenu impossible aujourd'hui de se maintenir à flot sans une solution grand public en accord avec les attentes de l'époque. Cette ouverture est d'autant plus importante que l'inclassable Cactus, qui a surpris par sa modernité et par son audace, se charge déjà très bien des marges du marché. Il fallait donc repartir d'une page blanche.

Les portes du succès

Autant le dire d'emblée, la réponse de Citroën, avec ce C3 Aircross, est largement à la hauteur des enjeux. La proposition stylistique séduit dès les premiers regards. Alors que la concurrence mise de manière quasi systématique sur des lignes tendues et agressives, le C3 Aircross conserve ce petit soupçon de rondeur, déjà remarqué sur la C3 classique, qui lui donne un air immédiatement avenant. Au premier regard, on pense immédiatement à un Cactus qui aurait pris des stéroïdes. Haut sur pattes et bodybuildé avec ses renforts de baroudeur, l'Aircross en impose, en particulier avec cette nouvelle signature lumineuse sur la face avant autour d'une fine calandre.
Le parti pris de l'originalité est bien maîtrisé et assurément payant à l'heure où la concurrence se trouve souvent prise au piège d'un même moule. Le nouveau venu est la parfaite définition du crossover, à savoir un véhicule qui reprend les codes du 4x4, sans ces inconvénients que sont la surconsommation, l'encombrement et les frais d'entretien. On regrette simplement que le C3 Aircross ne propose pas de transmission intégrale en option pour assumer pleinement son nouveau statut de SUV. Même vent de fraîcheur à l'intérieur : la proposition est jeune et branchée et rend particulièrement terne celles de la concurrence. Bien sûr, ce choix ne plaira pas à tout le monde : les inserts de chrome et le rappel des teintes extérieures personnalisables (jusqu'à 90 combinaisons) peuvent titiller les rétines, mais l'ensemble a quelque chose d'enthousiasmant. D'autant plus que le confort, grâce à des sièges très moelleux et rembourrés, et l'habitabilité, tout simplement la plus importante du segment, prouvent bien que le C3 Aircross n'est pas là uniquement pour en mettre plein les yeux au détriment de ce qui a fait la force du C3 Picasso, à savoir la qualité de la vie à bord pour les familles. La modularité est en outre exemplaire avec cinq vraies assises, une banquette arrière coulissant indépendamment en deux parties, un siège passager entièrement rabattable et un coffre immense (410 l). Avec une capacité d'emport d'objet allant jusqu'à 2,40 m, le crossover des Chevrons se prend même pour un utilitaire occasionnel ! Et la technologie est à l'avenant : affichage tête haute, recharge par induction, toit ouvrant panoramique, aide à la conduite, freinage d'urgence, « park assist », reconnaissance des signalisations… rien ne manque à l'appel d'une dotation en parfaite adéquation avec son temps. Sous le capot, on retrouve les derniers moteurs du groupe avec des blocs essence PureTech de 82, 110 et 130 ch et diesel BlueHDI de 100 et 120 ch. Le C3 Aircross Puretech 82 Live d'entrée de gamme est facturé 1 150 € de moins que son concurrent direct, le Captur TCe 90 Life (15 950 € contre 17 100 €), tandis que le haut de gamme s'affiche à 23 950 €. Avec de tels arguments, le succès est inévitable.

Fiche technique 1,2 l PureTech 130 BV6

Moteur : 3-cylindres essence
Cylindrées : 1 199 cm3
Puissance : 131 ch
Couple : 230 Nm
Vitesse max. : 200 km/h
Accélération 0 à 100 km/h : 9,3 s
Dimensions : NC
Coffre : 410 l
Réservoir : 45 l
Consommation mixte : 5,3 l/100 km
Émissions de C02 : 119 g
Prix : 22 250 €Les + :
Style
Dotation
Prix
Confort
Habitabilité
Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales