Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


Environnement : des exemples concrets au cœur du territoire


ENVIRONNEMENT - Ça bouge dans le domaine de l’environnement. Plus d’un an après la fameuse Cop 21, les projets favorisant le développement durable ont le vent en poupe. Entre protection des espaces, gestion de l’empreinte écologique, utilisation des énergies vertes et renouvelables, où en est le territoire dans les avancées plus que jamais au centre des préoccupations ? Tour d’horizon des forces environnementales en présence sur les bassins gessien et bellegardien.

Environnement
Où en est-on ?



Génissiat, première ferme hydrolienne fluviale



Genissiat-premiere-mondiale-ferme-hydrolienne



Vous connaissiez les éoliennes ? Voici désormais les hydroliennes. Sur un même principe, ces dernières profitent de l’énergie de l’eau plutôt que du vent. Dans le cadre du programme des investissements d'avenir de l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), le projet proposé par HydroQuest et Constructions Mécaniques de Normandie et le CNR (Compagnie nationale du Rhône) a été retenu. Ce sont donc 39 hydroliennes qui seront installées sur deux kilomètres du Rhône en aval du barrage de Génissiat.



Les deux sociétés françaises, l’une pionnière en termes d’hydroliennes fluviales et maritimes (HydroQuest) et l’autre premier producteur français d’énergie exclusivement renouvelable et concessionnaire exclusif du fleuve pour la production d’hydroélectricité, le transport fluvial et les usages agricoles (CNR), s’appuieront sur une aide financière de l’État de 6 millions d’euros.



Première mondiale



Cette technologie verte, déjà testée sur la Loire mais aussi en Guyane, devrait être mise en service dès 2018 à Génissiat. À raison de trois hydroliennes tous les 150 mètres, ces 39 bijoux de technologie pourraient produire une quantité annuelle d’électricité équivalente à la consommation, par an, de plus de 2 500 personnes, soit un gain de 2 000 tonnes d’émission de CO2.



Outre le test technique et économique de cette première ferme hydrolienne fluviale, c’est un projet nourrissant beaucoup d’espoir dans le domaine des énergies renouvelables.



La Valserine, rivière sauvage à sauver



valserine-riviere-sauvage-labelisee



Elle aussi a connu une première. En effet, en octobre 2014, la Valserine devenait la première rivière labellisée « Site Rivières Sauvages ». Le but de cette classification ? Sauver les dernières rivières sauvages de France et d’Europe. Ni plus, ni moins.



Prenant sa source sur les plateaux de la Haute chaîne du Jura, la Valserine s’écoule en grande partie dans des gorges, formant, par moment, cascades et marmites. Reconnue de bonne qualité, cette eau est le refuge d’une diversité de faune piscicole remarquable, avec, notamment, la truite Fario. Seulement voilà, certains affluents perturbent le bon équilibre de ces eaux.



Pour préserver cette richesse naturelle, des acteurs locaux, comme le Conseil départemental de l’Ain, les communautés de communes du pays de Gex et bellegardien ou encore le parc naturel régional du Haut-Jura, ont signé un programme d’actions sur quatre ans (2015-2018). Études et travaux visant le maintien des débits, de la continuité écologique, gestion des dépôts de déchets et des plantes invasives… 46 des 47,6 kilomètres de la Valserine sont pris en charge afin de maintenir sa qualité et d’améliorer les points noirs sur son bassin versant.



L’énergie et la sensibilisation grâce aux déchets ménagers



Sidefage-energie-sensibilisation-dechets-menagers



Et si des déchets, naissait une énergie ? Au Sidefage de Bellegarde-sur-Valserine, c’est une réalité. Ce syndicat, qui regroupe 150 communes de l'Ain et de la Haute-Savoie adhérentes, le plus souvent, par le biais d'une Communauté de communes, a pour mission la gestion et le traitement des déchets ménagers et assimilés produits au sein de ses territoires. D’Oyonnax à Seyssel et de Divonne-les-Bains à Annemasse, le Sidefage est responsable du recyclage, du compostage et de l'incinération des déchets des 372 000 habitants qu'il regroupe.



Les communes les plus proches livrent directement en camion, les autres transitent par les quais de transfert jusqu’à l’usine d’incinération de Bellegarde-sur-Valserine. Et ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes de déchets qui sont expédiées par le train chaque année, limitant ainsi les trafics routiers.



Ciel ! Les déchets passionnent !



Point d’orgue du recyclage à visée écologique, les déchets sont ensuite broyés si nécessaire, puis incinérés avec valorisation énergétique. En effet, la chaleur du four est utilisée pour fabriquer de la vapeur d’eau. Celle-ci, une fois injectée dans un turbo-alternateur, fabriquera de l’électricité. Les mâchefers, soit les restes après incinération, sont valorisés pour les travaux de BTP.



Mais ce n’est pas tout. L’usine bellegardienne a décidé, non pas de simplement communiquer sur son action, mais de créer un véritable musée interactif à destination de tous les publics. Le CIEL (Centre d’immersion éducatif et ludique) offre 600 m² d'infrastructures où la seconde vie des déchets est expliquée aux petits et grands. Aussi étonnant que cela puisse paraître, cela est passionnant tant la mise en scène et la possibilité de comprendre les lieux sont enrichissantes. Et parce que ces enjeux sont ceux de demain, cette visite éducative est gratuite.



Un patrimoine d’exception à préserver



parc-naturel-regional-haut-jura



Protection et gestion des patrimoines naturel, paysager et culturel, aménagement du territoire, développement économique et social, accueil, éducation et information du public, expérimentation et recherche. Voici, pêle-mêle, les compétences du Parc naturel régional Haut-Jura depuis 31 ans. 122 communes sont concernées.



Labellisé « Territoire à énergie pour la croissance verte », projet lancé par le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, le parc figure parmi les 400 territoires considérés comme ceux de l’excellence de la transition énergétique et écologique. À ce titre, 4000 ampoules LED lui ont été offertes. Ces dernières sont redistribuées gratuitement aux communes adhérentes en ayant fait la demande.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine



Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Adieu au C3 Picasso, monospace familial qui a tant donné de sa personne sur les autoroutes des vacances ! Bienvenue au C3 Aircross qui adopte le style des SUV tout en imposant sa griffe originale ! Un nouveau venu qui redistribue les cartes entre Peugeot et Citroën.
Publié le 10/11/2017

Bloc-notes

Projet Open : à votre avis !

Publié le 08/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales