Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde

Le chocolat, douceur de l’automne (de l’hiver, du printemps et de l’été)


Tandis que le Salon du chocolat de Paris fermait ses portes mercredi dernier, celui de Lyon ouvre les siennes ce vendredi, pour un week-end à en faire saliver plus d’un. Considéré comme la nourriture des dieux chez les Mayas et les Aztèques, le chocolat est encore vénéré en 2017 de Paris à Lyon en passant par l’Ain.

La vie en rose



Dans les années 1930, c’est la révolution du chocolat ! Le chocolat blanc est produit pour la première fois par Nestlé en Suisse, afin d'utiliser les surplus de beurre de cacao. Et ce n’est pas pour rien que la Suisse est aujourd’hui encore, le pays du chocolat. En effet, l'industriel helvète, Barry Callebaut, numéro un mondial de la transformation du cacao, vient de créer un chocolat naturellement rose. Après le noir, le lait et le blanc, ce petit dernier porte le nom de Ruby.



Composé à partir de fèves de cacao de Côte d'Ivoire, du Brésil et d'Équateur, non génétiquement modifiées, ce nouveau chocolat rose est certifié sans ajout d'arôme, ni colorant par l’entreprise, qui garde pour elle les secrets de fabrication. Si une note fruitée de baie est garantie, c’est surtout pour séduire, enfin, le marché chinois que le Ruby a vu le jour.



Présenté à Shanghai en septembre dernier, le chocolat rose part à la conquête de l’Asie. Et ce n’est pas mince affaire, car les chinois consomment l’équivalent d’une tablette par an par habitant, à des années-lumière de la consommation française.



Encore un peu de patience et ce petit nouveau devrait avoir l’effet escompté dans l’Hexagone. Et son succès est déjà annoncé, car peu importe la qualité du goût, sa caractéristique « sans colorant » en séduira plus d’un.



Le chocolat haute couture



Quel est le point commun entre Chloé Nabédian, miss météo de France télévisions, Camille Lou, chanteuse, et Estelle Mossely, championne olympique de boxe ? Les trois ont inauguré le Salon du chocolat de Paris vêtues d’une robe en chocolat. En effet, à l’instar de Marion Bartoli, Fauve Hautot ou encore Ingrid Chauvin par le passé, ces dames ont présenté les créations haute couture issues de l’imagination et du talent communs de stylistes et de chocolatiers. Une véritable institution dans le monde de l’or noir et de la mode. Car si les deux sont intimement liés, c’est pour la somptuosité qu’ils représentent dans nos sociétés.



Le chocolat en chiffres



1% On pourrait penser à un canular. Pourtant, ils existent. Les personnes n’aimant pas le chocolat représentent 1% de la population française. 

83% des français consomment du chocolat au moins une fois dans la semaine.

381 900 tonnes de chocolat ont été vendues en 2016, soit près
d’ 1% de moins qu’en 2015. 

13% des ventes annuelles de chocolat se font à Noël et pour Pâques. 

7 kilogrammes sont consommés par an et par habitant, bien moins que les allemands et leurs 11 kilogrammes par habitant. 

43% des fèves de cacao importées en France proviennent de la Côte d'Ivoire, 37 % du Ghana et 8% de République Dominicaine.



À l’honneur à Bourg-en-Bresse



Du 9 au 13 novembre prochain, la gastronomie est de nouveau à l’honneur en terres bressanes. Pendant 5 jours, plus de 120 professionnels partageront leur passion et feront découvrir leurs secrets de préparation pour donner à chacun le plaisir des sens en fonction de ses goûts et feront de cet événement un lieu de conquête des palais en proposant leurs produits d'exception, en expliquant les mystères divins de leurs fabrications, et en proposant les accords parfaits entre mets et vins, notamment le dimanche 12 novembre, grâce au concours des 7 Ceps. 

Mais cette année, Ainterexpo sentira le chocolat ! En effet, le salon mettra à l’honneur la nourriture des dieux et les plus gourmands pourront apprécier des démonstrations dans le hall B.



Les bienfaits du chocolat



« Les personnes qui boivent régulièrement du chocolat se distinguent par leur bonne santé et leur résistance à toutes sortes de maladies mineures qui troublent la sérénité de la vie », expliquait déjà fin 18ème, Anthelme Brillat-Savarin, illustre gastronome et un auteur culinaire français, né à Belley.



Il n’y a pas que les fruits et les légumes dans la vie, il y a le chocolat aussi ! Bon ceci dit, pour lui, mieux vaut ne pas trop en consommer car le surpoids n’a jamais prouvé ses bienfaits sur l’organisme. Mais lorsqu’il s’agit d’une consommation raisonnable, le chocolat possède ses propres vertus nutritives.



À commencer par le chocolat noir, riche en flavonoïdes et, contrairement à ses acolytes, faible en sucre et en matières grasses. Sous conditions que celui-ci ne contienne pas d’huile de palme, il est bon de noter son action sur le moral. En effet, si son magnésium et ses antioxydants sont des remèdes anti-déprimes, il lutte contre le stress, l’anxiété et les baisses d’énergie.



Voilà même que de nouvelles études confirment la diminution de maladies cardiaques, une protection contre les vieillissements cellulaire et cérébral et même une action anticoagulante, semblable à celle de l'aspirine, faisant baisser la tension, dès les premiers carrés.



De quoi succomber sans culpabiliser aux chants des sirènes.



Cru, le chocolat selon Rrraw



Oubliez ce que vous connaissiez sur le chocolat. Et essayez le chocolat cru. Car si tous les bienfaits de la fève de cacao sont trop souvent détruits lors de la fabrication d'un chocolat traditionnel, le travail de la pâte de cacao crue devient alors évident.



Voilà bientôt deux mois qu’une boutique a ouvert ses portes à Paris : la « Rrraw Cacao Factory » du chocolatier Frédéric Marr. Un nom étrange mais logique puisqu’en anglais, « raw » signifie « cru ». Et l’on y trouve des pépites. Ou plutôt des fèves. Leur particularité ? Elles n’ont subi ni torréfaction, ni conchage. Elles ont été fermentées, séchées au soleil et broyées très finement à la meule de pierre, sans dépasser les 43 degrés. Elles sont ensuite transformées en tablettes, truffes ou autres bonbons. Une transformation que le visiteur parisien peut voir de lui-même et une utilisation de la fève crue qui permet de conserver tous les nutriments du cacao. Le chocolat Rrraw contient donc trois fois plus d’antioxydants que le chocolat noir traditionnel.



« Notre chocolat est biologique, sans lait ni gluten… mais ce qui le rend vraiment unique c’est notre procédé de fabrication « bean to bar » (de la fève à la tablette) à froid. L’éternel plaisir du chocolat réinventé, dans une préparation artisanale plus naturelle et plus respectueuse de la matière première, qui révèle toute sa profondeur, sa force et sa subtilité », vante-t-on chez Rrraw.



Une chose est sûre, goûter du chocolat cru est une expérience unique au monde.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer