Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde

Le kung-fu Shaolin : de la Chine à Divonne


Rencontrer, comprendre et s’entraîner comme si vous étiez en Chine, au sein du temple Shaolin, berceau du kung-fu, le tout à Divonne-les-Bains. C’est possible. Le temps d’une journée. Dimanche 9 avril prochain, l’association de kung-fu de la ville propose un stage où le professeur ne sera autre qu’un moine Shaolin. Explications.

La philosophie des moines Shaolin débarque à Divonne



Le monastère Shaolin, temple bouddhiste situé sur le mont Song en Chine, fascine des générations depuis sa création, au Ve siècle. Et pour cause, ses moines sont formés aux arts martiaux chinois et notamment au kung-fu Shaolin. Le principe ? Une volonté physique étroitement lié à une rigueur philosophique. Et vice-versa. Une formule qui a également fait les beaux jours de bon nombre de films occidentaux.



« Il existe plusieurs types de kung-fu. Historiquement, celui de Shaolin, notamment parce qu’il provient d’un monastère et des principes bouddhistes, est plus axé sur la défense que sur l’attaque de l’autre », explique Florence Burlet, professeure et éducatrice sportive à l’association Kung-fu Shaolin de Divonne-les-Bains où trois arts martiaux chinois sont enseignés (voir ci-dessous). Passionnée de ces disciplines chinoises depuis 15 ans, elle s’apprête d’ailleurs à effectuer son sixième voyage au temple Shaolin. Sur place, des cours d’arts martiaux, dont le fameux kung-fu, mais aussi des temps de méditation. « Je me rends en Chine pour me former et ainsi en faire bénéficier mes élèves à chaque retour », explique-t-elle. Une inspiration qui en a créé d’autres puisque quatre élèves de l’association partiront cet été au temple Shaolin.



Un enrichissement sportif et culturel



Mais tous ne peuvent avoir la chance d’aller à la rencontre des mentors incontestés de la discipline. Alors, via une association montpelliéraine qui organise la venue ponctuelle de certains moines Shaolin, l’association tente, tous les deux ans, de faire venir les spécialistes de la discipline au sein du gymnase de Divonne. Cette année, le stage aura lieu le 9 avril, de 9h30 à 16 heures. « À la base, c’est vraiment pour proposer un enrichissement sportif et culturel à nos élèves. Mais des non-pratiquants peuvent s’y inscrire. Il faut cependant avoir une certaine condition physique pour en profiter. C’est assez dynamique. Un moine sera présent, plusieurs selon les visas obtenus », précise-t-elle.



Au programme de ce stage, des démonstrations et des discussions avec le moine Shaolin. « Une traductrice sera présente et ils sont souvent très disponibles », confirme Florence Burlet. Sur les 120 élèves de l’association, âgés de 7 à 80 ans, nul doute que des envies d’entrainements en Chine naitront.



Plus d’informations sur www.kungfudivonne.fr ou par mail : info@kungfudivonne



Les disciplines de l’association



Kung-fu



Le Kung-fu est un terme chinois qui signifie littéralement « effort » ou « pratique morale ». En chinois, il désigne l’accomplissement de l’homme par la pratique des arts martiaux. Le Kung-fu est donc un art martial de type externe du temple Shaolin qui demande beaucoup d’énergie dans la pratique des exercices de bases mais aussi dans la réalisation des taos avec ou sans armes (formes de combats contre un ou plusieurs adversaires imaginaires).



Ses bienfaits ? Il permet de développer non seulement ses facultés physiques, mais aussi mentales, la prise de conscience de son propre corps dans la réalisation d’actions complexes améliore l’aisance et développe l’activité sensorielle : confiance en soi, volonté, énergie, concentration…



Tai Chi



Le Tai Chi a pour objectif fondamental d’apprendre à se relaxer. En ce sens, « se relaxer » ne signifie pas s’amollir, mais plutôt utiliser son corps aussi efficacement que possible, sans tension musculaire. Le Tai Chi inclut les exercices de Qi Gong qui préparent à une respiration profonde, à une accélération du flux sanguin et à l’effort physique. « Les mouvements sont plus lents, on réduit la vitesse », confirme Florence Burlet.



Ses bienfaits ? Aide à conserver son calme intérieur, augmente la souplesse musculaire et la mobilité du corps, procure la santé du corps et de l’esprit, réduit le stress par des méthodes de relaxation, réduit les tensions en développant l’énergie intérieur et la quiétude d’esprit et renforce la capacité de concentration et d’attention.



Qi Gong



Le Qi Gong est un art énergétique basé sur une série de mouvements appliquant les principes de la physiologie chinoise. Le but est d’entretenir santé et bien-être, en harmonisant le corps, la respiration et l’esprit. Le Qi Gong qui favorise la bonne circulation des énergies, la concentration et la mémoire, est un des outils de la médecine traditionnelle chinoise.



« Il s’agit plus d’un travail de l’énergétique chinoise, plus axé sur la santé. C’est très adapté pour les personnes plus âgées », précise la professeure.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer