Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


Les Vaches folks à la recherche de la pépite locale


Le festival des Vaches folks, c’est 10 organisateurs, 40 bénévoles, plus de 7 000 festivaliers attendus et un invité surprise. Pour ce dernier, les sélections vont démarrer. Objectif ? Dénicher le talent local qui aura l’honneur de participer à la fête de la musique divonnaise mais aussi de monter sur la fameuse scène du festival le 9 juillet prochain. Explications.

À la manière de « The Voice », les Vaches folks sélectionnent le meilleur talent musical. Sans Florent Pagny mais avec l’ambiance de la Brasserie gessienne, les organisateurs du célèbre festival du pays de Gex ont décidé de donner leur chance aux chanteurs et musiciens de la région. À la clé, la possibilité de monter sur la grande scène le 9 juillet prochain. Mais avant cette consécration, le parcours est truffé de sélections.



Depuis quelques semaines, tous les groupes et artistes locaux ou régionaux ont été invités à poster une vidéo de leur production sur la page Facebook des Vaches folks. « On en a reçu énormément », se réjouit Yannick Dorignac, président de l’association. Une douzaine ont eu la chance d’être invités à jouer devant le public gessien les samedis 22 avril, 6 et 27 mai prochains. « Il y aura quatre prestations par soirée, peut-être cinq car on reçoit encore des choses superbes », continue-t-il. Rock, hip-hop, soul, funk, pop… Tous les styles seront représentés. « Il y aura aussi une slameuse de Divonne. Nous ne voulons pas rentrer dans les standards, le but est qu’il y est toujours de la découverte », explique le président. À l’issue de ces trois samedis, quatre groupes seront choisis pour animer la scène des Vaches folks lors de la fête de la musique de Divonne-les-Bains. « Quatre membres de notre bureau et le public présent choisiront. Nous tenterons également de faire un live sur Facebook pour voir les réactions des internautes », renchérit Yannick Dorignac. Enfin, le meilleur artiste qui se produira le 21 juin aura son entrée pour le festival les 7,8 et 9 juillet prochains mais côté scène. « Il jouera sur la grande scène le 9 juillet entre deux artistes professionnels », explique-t-il.



Une programmation éclectique



Et autant dire que le jeu en vaut la chandelle car la programmation 2017 est haute en couleurs. Du délicieux Mark Kelly à l’esprit de Supertramp du groupe Century’s Crime, du beau monde est déjà annoncé en terres gessiennes.



Et pourtant l’idée d’un tel rassemblement – environ 7 000 personnes sur le week-end – est né d’une envie toute simple, bucolique et musicale. « En 2006, mes enfants et mes neveux voulaient aller faire la fête dans la montagne, au milieu des vaches, d’où le nom ensuite. Un festival dans les champs, c’est sympa mais ils ont eu besoin d’aide pour la partie technique. Ancien DJ des années 80, je suis venu les aider. Aujourd’hui ce festival, c’est un peu comme mon bébé et face à l’ampleur qu’il a pris, je n’ai pas l’intention de m’arrêter. Il faut se renouveler sans cesse et je pense déjà aux 15 ans, aux 20 ans… », sourit Yannick Dorignac.



En attendant, l’édition 2017 prévoit déjà quelques nouveautés et surprises. D’un festival « fait main et avec la foi », c’est la culture de tout un territoire qui profitera, cette année encore et gratuitement, des talents internationaux et locaux.



Samedi 22 avril, dès 20 heures à la Brasserie gessienne :

- Spit Reckless

- Forces de l’Orge

- Komodo 3000

- Almanak


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales