Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


Rhône-Alpes : où partir skier ?


Des grandes stations savoyardes offrant moult possibilités d’activités au calme reposant des petites stations familiales, l’ancienne région Rhône-Alpes possède bien des visages pour profiter de ses montagnes. Tour d’horizon de ces dernières avec une liste subjective et non exhaustive.

Ain

Giron, le choix de la proximité



Évidemment, il y a les stations de ski du pays de Gex qui n’ont rien à envier à certaines stations savoyardes. Mais pour profiter des plaisirs de la neige, le village de Giron se défend de bien des atouts.



De 1000 à 1548 mètres d’altitude, le domaine skiable, relié à celui des Hautes-Combes, dans le Parc naturel régional du Haut-Jura, propose six pistes de ski de fond, soit 60 kilomètres dédiés à la pratique du ski alternatif ou du skating.



Mais au sein du plus haut village de l'Ain, -et donc le plus ensoleillé-, à la randonnée pédestre et aux raquettes, s’ajoutent les pratiques du snowtubing et du airboard, idéaux pour les enfants ou pour ceux qui en ont gardé l’âme.



Authentique village de montagne, à l’atmosphère si particulière et installé au pied d’une forêt de sapins entrecoupée de prairies et de points de vue, Giron est un petit havre de paix préservé.



Le + : Sans aucune hésitation, les chiens de traineaux de Nicolas Gosset. En plus des paysages sensationnels traversés, où la neige immaculée rencontre la fougue des chiens lancés au galop, la sympathie et les connaissances du musher font de l’expérience, un instant digne de l’imaginaire des lecteurs de Jack London.



Plus d’infos sur www.lattitudenordchien-traineau.com



Ardèche

La croix de Bauzon, l’unique station ardéchoise



S’il est aisé de faire du canoë en Ardèche, faire du ski est plus compliqué. Quoique, le choix est vite fait : le département ne compte qu’une seule station de ski alpin en exploitation : la Croix de Bauzon, située dans le Massif central. Alors, à elle seule, la station familiale a recréé tous les besoins d’une grande, à son échelle.



Avec un domaine skiable qui s’étend de 1250 à 1511 mètres d'altitude, sur les pentes du Grand Tanargue, la Croix de Bauzon propose du ski alpin sur 6 kilomètres, du ski de fond, des raquettes, de la luge traditionnelle mais aussi des bouées à neige sur une piste dédiée à la pratique.



Mais on ne se refait pas, le soleil ardéchois est peu propice à la tenue de la neige et les 25 canons enneigeurs sont nécessaires à maintenir l’ouverture souvent partielle des pistes. Construction d’igloos, randonnées nocturnes, descente aux flambeaux… Le programme des festivités est cependant loin d’être négligeable.



Le + : Si l’unique piste de ski de fond ne profite pas d’un damage régulier, son accès est gratuit. Sur un circuit bleu de 5,5 kilomètres, la nature du Massif central s’y dévoile en toute intimité.



Drôme

Font d’Urle - Chaud Clapier, il y en aura pour tout le monde



Situé à moins de trois heures de route, le Vercors est dépaysant, été comme hiver. Entre 1250 et 1700 mètres d’altitude, les domaines alpins et nordiques de Font d'Urle - Chaud Clapier offrent une excellente complémentarité entre les différentes pratiques. Pour les amateurs de descente, ce sont 16 pistes, -mais aucune noire-, et un snowpark qui sont proposés. Quant à l’espace nordique, au beau milieu des forêts drômoises centenaires, 115 kilomètres sont accessibles. Avec des prix modérés, la station est surtout plébiscitée pour plaire à tous, des freestyleurs aux petits débutants. Et ce, loin des foules des grosses stations.



Un « Nordic Parc » est proposé aux plus intrépides, avec, au programme : bosses, modules, rails, tunnel… Tandis qu’un parcours de ski orientation sur le domaine nordique de Chaud Clapier, avec de nombreuses balises à disposition, permet d’organiser une chasse au trésor en famille ou entre amis.



Le + : La station innove à chaque saison et les nouvelles pratiques de ski sont à l’honneur. Ainsi, l’ensemble de la station est accessible au snowscoot et un site est dédié au snowkite. Sensations garanties…



Isère

Villard-Reculas, le choix du compromis



Limitrophe avec la Savoie, mastodonte du ski français, l’Isère ne compte pourtant pas moins de 25 stations de ski réparties dans 4 massifs : Belledonne, Chartreuse, Vercors et Oisans. Au cœur des Alpes, elle peut même se targuer de concilier stations à la renommée internationale (Villard-de-Lans, Alpe d’Huez) et sites charmants, propices à la quiétude.



C’est le cas de Villard-Reculas, l’un des quatre villages de la vallée de l'Eau d'Olle en Oisans. À la fois calme avec ses quelques 60 habitants, le village est orienté plein sud et surplombe la vallée de la Romanche. Parfaitement intégré au domaine skiable de l’Alpe d'Huez, il offre donc les possibilités de ski alpin d’une grande station, mais aussi 42,8 kilomètres de pistes de ski de fond. Pourtant, Villard-Reculas garde son âme authentique, avec son calme et ses chalets de pierre et de bois répartis sur tout l'alpage environnant.



Le + : La très grande majorité des hébergements est située à moins de 300 mètres des pistes, et le domaine skiable de Villard-Reculas est équipé d’enneigeurs, les conditions de ski sont donc idéales, même en fin de journée. Quel plaisir de rentrer, skis au pied au chalet.



Loire

Chalmazel, fief des stéphanois



Quand on n’est pas estampillé « Alpes », il faut bien trouver des arguments pour attirer les skieurs. Et à la station de ski de Chalmazel, on l’a bien compris. Située entre 1130 et 1640 mètres d'altitude, sur les pentes des monts du Forez, les 12 kilomètres de pistes de ski alpin oscillent entre forêts et landes sauvages.



Ski, luge, raquettes, snowpark, snowkite… Chalmazel a beau être la seule station du département de la Loire, elle diversifie son offre. Ainsi, les amateurs de glisse des agglomérations roannaise et stéphanoise, situées à moins de 80 kilomètres, apprécient les plaisirs neigeux. Les 3 pistes vertes régalent les débutants tandis que les deux noires, alternant murs et bosses, donnent du fil à retordre aux intrépides.



Veillées nordiques, randonnées, concerts, descentes aux flambeaux, sculpture sur glace, course de caisses à savon sur neige… De nombreuses animations sont organisées à Chalmazel.



Le + : Au cœur du village, le château de Chalmazel, datant du XIIIème siècle, permettra aux jeunes skieurs de nouvelles découvertes et notamment une plongée dans le monde du Moyen-Age et de ses chevaliers.



Savoie

La Plagne, toujours numéro 1



En 2018, les stations des Alpes du Sud ont augmenté leur fréquentation de 4%. Une ferveur dont La Plagne, située dans la fabuleuse vallée de la Tarentaise, a évidemment profité. Régulièrement désignée station de ski la plus populaire du monde, ses chiffres impressionnent. À commencer par les 225 kilomètres de pistes de ski alpin, -et jusqu’à 425 kilomètres en comptant celles des Arcs, reliées grâce au « Vanoise Express », l’un des plus grands téléphériques du monde- et formant ainsi le grand domaine de « Paradiski ».



Pistes de luge, snowpark, motoneige, chiens de traineaux, ski nocturne, de vitesse ou acrobatique, escalade sur glace, conduite de dameuse, nuitée en igloo, dîners en pleine nature et descentes nocturnes à ski ou en luge… Les activités sont si nombreuses que La Plagne plaît à toute la famille et pour longtemps.



Le + : La Plagne est également l’unique station française où l’on peut s’exercer ou découvrir le bobsleigh. En effet, pour les Jeux olympiques de 1992, des pistes avaient été construites. Seul bémol, l’activité reste onéreuse : de 41€ à 115€ pour une descente d’une minute.



Haute-Savoie

Avoriaz, la majestueuse haute-savoyarde



Chien de traineau, hélicoptère, raquettes, biathlon, patinoire, marche nordique, balades en calèches… À Avoriaz, l’offre d’activités est l’une des plus vastes. Côté ski pur, le domaine compte modestement 34 remontées mécaniques et 51 pistes de ski alpin. Mais Avoriaz fait partie du domaine des « Portes du Soleil », le second plus gros… au monde !



Alors à Avoriaz, le matin, on ne chausse pas pour rien. 283 pistes de ski alpin, soit 425 kilomètres sont disponibles sur les 400 km² du domaine alpin, soit 4 fois la taille de Paris intra-muros. Situées entre Suisse et France, les pistes sont réputées pour la qualité de leur neige.



Après tant de descentes, l’Aquariaz, centre aquatique tropical, accueille pieds et cuisses meurtris dans une eau toujours à 29°C.



Le + : Dormir dans un container en haut des pistes, à Avoriaz, c’est possible. En effet, AccorHotels y a installé un concept innovant d'hôtellerie éphémère. Signé du designer Ora-ïto, « ;Flying Nest » permet de profiter d’une vue panoramique sur la station au sein d’un nid douillet et confortable.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2019 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales