Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


Vite, un job pour l’Eté


La saison estivale est déjà là et avec elle, les opportunités d’emploi saisonnier. Entre les désistements de dernière minute, les besoins de personnels sous-estimés ou des équipes qui ne sont pas totalement constituées, il y a une vraie carte à jouer. Que ce soit dans l’hôtellerie-restauration, l’animation ou le commerce, des postes sont encore à pourvoir.

Les dernières chances



Rien n’est encore perdu pour trouver un job d’été. C’est particulièrement vrai dans les agences d’Intérim. « Les lycéens attendent la fin des examens pour s’inscrire dans nos agences. On leur propose surtout des postes opérateur ou de manutentionnaire sur des contrats d’une semaine renouvelable » confirme-t-on à l’agence Aintérim d’Oyonnax. Seule condition : être majeur. Même si le travail des mineurs est autorisé en France, les agences et les employeurs trouvent les contraintes administratives trop lourdes. « Les employeurs sont frileux pour embaucher un mineur » indique Anaïs Saurat, animatrice au Point d’Information Jeunesse de Saint-Rambert-en-Bugey. Autre point noir : les déplacements pour se rendre sur son lieu de travail. « La mobilité du jeune est une vraie contrainte ». Malgré les trains, les bus, le scooter ou encore le vélo, le mineur devra surtout compter sur sa famille pour l’amener sur son lieu de travail. « Dans les petites communes telles que Saint-Rambert, il est compliqué pour un jeune de se déplacer ». À moins d’être hébergé et nourri sur place. « C’est parfois le cas sur des postes dans l’animation. D’ailleurs, nous avions organisé une réunion d'information BAFA au PIJ de St Rambert au mois de mars mais nous n’avons eu personne ». Et pourtant, largement reconnu dans le domaine de l'animation, le BAFA* est un sésame convoité par beaucoup de jeunes qui veulent travailler au contact des enfants l’été et pendant leurs vacances. Être animateur est même l’un des jobs les plus plébiscités, à part égale avec le surveillant de baignade. De plus, un animateur en colonie de vacances est logé et nourri.



job-ete-enfants-animateur



Centres de loisirs, colonies de vacances, le « mono » ne compte pas ses heures mais il a la belle vie. Damien est moniteur dans un village vacances en Haute-Savoie. « Je suis dehors toute la journée à faire le clown devant les enfants. C’est plus sympa qu’à l’usine. Je ne suis pas certain de travailler en fait », plaisante-t-il. Pourtant, sous son aspect « débonnaire », la responsabilité civile et pénale est lourde. Jérome Picot est le directeur de l’AFCV (Association Familiale Centre de Vacances) à Jasseron : « Les qualités d’un bon animateur sont la bienveillance et la vigilance. » Les premiers enfants seront accueillis dès le 08 juillet. « En raison des désistements, nous recrutons jusqu’à la dernière minute et même durant toute la saison d’été. » Une soixante d’animateurs sont ainsi répartis sur les différents sites, de Giron jusqu’en Vendée. Le BAFA est fortement recommandé mais pas obligatoire. « Nous avons un quota de jeunes diplômés à respecter, mais nous prenons aussi des couteaux suisses ». Par couteaux suisses, il faut entendre un animateur polyvalent et multitâche.



Mission Locale et sites spécialisés



La Mission Locale Oyonnax Bellegarde Gex, avec le soutien de la Communauté de communes du Pays de Gex, a lancé sa 25ème opération Jobs d’été dès le mois avril. « 733 jobs d’été sont disponibles, dont 398 accessibles aux mineurs », indique Emilie Voldoire, directrice de cabinet de la Communauté de communes du pays de Gex. « Les principaux secteurs d’activité représentés sont la vente, la grande distribution, les espaces verts, l’hôtellerie-restauration, la santé, les services à la personne et l’animation ».



Damien_job-animateur-vacances



Tout employeur peut également s’inscrire gratuitement sur le site, déposer ses offres, les modifier, consulter et répondre aux candidatures déposées via son espace. Ainsi peut-on consulter sur l’espace emploi de la CCPG, des offres d’agents d’entretien, de serveur, vendeuse, animateur, employé polyvalent ou hôte de caisse, entre autres. Les durées des contrats varient de un à trois mois. L’opération Job d’été se poursuit désormais en ligne à cette adresse : http://operationjobsdete.cc-pays-de-gex.fr / Sur le internet de Pole Emploi, aux critères de sélection « Emploi saisonnier dans l’Ain », le moteur de recherche recense 26 offres. Mais si étend la recherche à la région Auvergne-Rhône-Alpes, on passe à 1339 offres. Avec ses nombreuses stations de ski, les Alpes limitrophes restent un gros pourvoyeur d’emplois saisonniers. Vous trouverez également des offres sur des sites spécialisés comme : www.jobs-ete.com, www.saisonnier.fr, www.seasonpros.com ou www.jobaviz.fr/.



D’autres pistes à explorer



Dans le secteur du tourisme, une expérience en dehors de l’hexagone renforce un CV et permet d’améliorer sa pratique de langues étrangères. Moyennant une petite cotisation, le Club Téli, une association qui met en relation étudiants français et recruteurs à l’étranger, propose plus de 40 000 offres d’emploi pour la saison 2018. Nouvelle-Zélande, Malte, Irlande, Suisse, de plus en plus de « globe-jobeurs » tentent l’aventure. Si l’hôtellerie-restauration semble le secteur le plus évident pour postuler l’été, l’accueil, l’animation, le commerce et la distribution, la logistique, les transports mais aussi la banque et l’assurance recherchent également des ressources supplémentaires. Enfin, les offices de tourisme sont également demandeurs.



man-439040_1920



Comme pour n’importe quel autre emploi, il convient d’apporter du soin et du sérieux à son CV et à sa lettre de motivation. D’autant plus que le job d’été peut être un moyen de s’implanter dans le monde du travail et de se créer des opportunités d’embauche durable. En effet, intégrer l’entreprise, c’est l’occasion de faire ses preuves, de se faire remarquer et de s’enquérir des besoins futurs de ladite société, et enfin, de faire preuve d’initiatives et de motivation. On ne pourra plus vous dire « Vous n’avez pas d’expériences ».



job-ete-metier-industriel



Pour le Centre Régional Information Jeunesse Rhône Alpes, la clef, c’est le démarchage direct. « Il faut se déplacer, ou téléphoner pour obtenir une information rapidement ». En plus des mails et des formulaires de contacts. Aller sur les marchés pour y rencontrer les producteurs, faire le tour des restaurants pour se présenter, déposer son CV chez les commerçants, bref donner la meilleure impression, est souvent le plus pertinent. « Être avenant, et se montrer sous son meilleur jour sont des qualités importantes lorsque l’on sert en salle ». L’aisance relationnelle peut tout à fait compenser une absence d’expérience en restauration, d’autant plus dans une branche tendue, où les besoins sont réels.


Les meilleurs jobs de l’été

  • Reporter festivalier : profiter des festivals musicaux emblématiques de l’été, prendre des photos des artistes et de l’ambiance générale, être défrayé de tous ses frais de transport, de logement et de nourriture.
  • Animateur de camping : vous devrez animer le cours d’aquagym dans la piscine chauffée, participer aux jeux à l’heure de l’apéro et faire rire l’assistance durant le spectacle du soir.
  • Jeune fille/homme au pair : contre des heures de babysitting chaque semaine, vous êtes accueilli comme un membre à part entière de la famille. En plus d’être nourri, blanchi et rémunéré, vous participerez à leurs activités communes et découvrirez une autre culture.

Mineur : Que dit la loi ?


Il est possible de travailler dès l'âge de 16 ans, quel que soit le type de contrat (CDI, CDD, contrat temporaire). La durée du travail du mineur de 14 à moins de 16 ans travaillant pendant ses vacances scolaires ne peut excéder 35 heures par semaine ni 7 heures par jour et sa rémunération doit être au moins égale à 80% du Smic (soit 7,90 € en 2018). Les vacances doivent durer au moins 14 jours. Certaines activités professionnelles sont interdites avant 18 ans. Avant 14 ans, un enfant ou un adolescent peut travailler uniquement, dans une entreprise de spectacles, de cinéma, de radiophonie, de télévision, ou d'enregistrements sonores, en tant que mannequin, dans une entreprise ou association ayant pour objet la participation à des compétitions de jeux vidéo.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales